28/07/2006

Daisybox

Lancé par Indochine, groupe pour lequel il assurait la première partie, ce quatuor pop-rock français a toujours fonctionné bien plus par choix affectif que par choix technique ou intellectuel. On ne peut pas dire que leur envol soit spectaculaire. Mais lorsque sort Organic, leur premier vrai album, il est bien accueilli par la presse et est largement diffusé sur les ondes des radios rock. C'en est donc fini des salles miteuses à moitié remplies. Pour leur second album," Diagnostic", ils s'enferment dans une ferme bretonne et n'en sortent qu'avec leur petit caneton sous le bras. Et cette fois encore on en reste coin-coin. Mais au lieu de s’enfermer dans une boîte, dans quelques jours ils partent à la conquête des Etats-Unis. Courageux pour un groupe rock français, d'autant plus que leur répertoire est presque totalement dans la langue de Voltaire. Daisy va donc dire bonjour à Donald qui, ont l’espère, fera les yeux doux à sa belle. Ouvrez la cage aux oiseaux regardez les s’envoler c’est beau ! (aucun parallèle musical rassurez-vous).

16:34 Écrit par Francofolies: des interviews exclusives des francofolies rien que pour vous dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : francofolies, 2006, daisybox |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.