25/07/2006

katerine

Le chanteur parisien le plus délirant qui soit n'hésite jamais à se mettre en slip kangourou pour épater son public. Complètement frappé, cet ovni musical, auteur d'une pop avant-garde où le mauvais goût frôle à chaque instant, il a un côté je-m'en-foutiste qui le laisse à l'abri des critiques. La preuve : cette interview sans queue ni tête où il n'y a rien à comprendre et où on ne veut même pas essayer. Après son premier album " les mariages chinois", écrit dans sa chambre après le boulot, cet artistes touche-à-tout vire vers l'électro avec "robots après tout". Lors de son concert, tout habillé de blanc, maquillé à la truelle et paré d'un boa bleu vif, il a conquis le public spadois avec ses chansons décalées. Un constat : il n'y a pas que Louxor qu'on adore!

17:01 Écrit par Francofolies: des interviews exclusives des francofolies rien que pour vous dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : francofolies, 2006, katerine |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.